Home / Régions / Alger: des logements sociaux pour les familles résidant dans des centres d’accueil  

Alger: des logements sociaux pour les familles résidant dans des centres d’accueil  

Le wali d’Alger, Abdelkhalek Sayouda, a annoncé jeudi à Alger, l’affectation d’un quota de logements sociaux aux familles résidant dans des centres d’accueil d’urgence et établissements d’accueil de personnes âgées et de la petite enfance, après « étude minutieuse » des dossiers.

Lors d’une visite d’inspection à plusieurs centres d’accueil de personnes âgées et de la petite enfance à Alger, le wali d’Alger a précisé que ses services procéderont à l’étude les dossiers des familles démunies résidant dans certains centres à caractère social à l’image du centre d’accueil d’urgence, du centre de la petite enfance de Dely Ibrahim, du centre Dar El Hassana à Bologhine (Bab El Oued) et du centre de rééducation et de réadaptation d’El Biar.

A ce propos, le wali d’Alger a indiqué qu’il a instruit les walis délégués d’affecter des logements décents à cette catégorie vulnérable de la société, et ce, avant la fin du mois de Ramadhan.

L’objectif de cette visite est de s’enquérir du niveau des prestations offertes aux pensionnaires de ces centres et des conditions de restauration, a déclaré M. Sayouda, qui s’est félicité des prestations « acceptables » en termes de repas, d’équipements des chambres et de la prise en charge sanitaire des malades.

Le wali d’Alger a échangé quelques propos avec les résidentes des quatre centres qu’il a visités et pris note des observations et lacunes soulevées. Il a ordonné, ainsi, l’acquisition de certains équipements et des bus au profit des enfants scolarisés résidant dans ces centres.

De son côté, la Directrice de l’Action sociale de la wilaya d’Alger, Maiouche Saliha, a indiqué à l’APS qu’un décret exécutif était en cours d’application pour rebaptiser le Centre de rééducation et de réadaptation d’El Biar (Alger) « Centre de protection de l’Enfance » pour souligner que ce centre n’est pas un établissement pénitentiaire, mais plutôt une structure à caractère social destinée à la protection des enfants en situation de détresse.

Par ailleurs, le Directeur du Bureau de la solidarité nationale de la wilaya d’Alger, Mohamed Laichi a fait état à l’APS de la distribution, durant tout le mois du Ramadhan, de 76.000 repas chauds à travers 22 Restos à raison de 2500 repas/jour préparés au niveau des cantines du 1er Mai (Brisco) et de « Dar El Hassanate » à Bab El Oued.

  1. Laichi a rappelé, également, la prise en charge en 2018 de dix enfants mineurs qui étaient exploités dans la mendicité, précisant que toutes les mesures légales avaient étaient prises en ce sens.

A cette occasion, des cadeaux symboliques ont été distribués aux pensionnaires des centres de personnes âgées et d’enfance assistée au niveau de la capitale.

Check Also

Batna: atelier de formation de formateurs à l’enquête sur les causes des incendies de forêts

Un atelier de formation des formateurs à l’enquête sur les causes des incendies de forêts …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *