mardi , octobre 15 2019
Home / À la une / Bouira :1.3 milliard de dinars pour renforcer l’alimentation en eau potable 

Bouira :1.3 milliard de dinars pour renforcer l’alimentation en eau potable 

Une enveloppe financière de l’ordre de 1.3 milliard de dinars a été allouée à la réalisation prochaine de 38 projets pour renforcer et améliorer le réseau de l’alimentation en eau potable dans plusieurs communes et villages de la wilaya de Bouira, a indiqué lundi à l’APS le directeur de l’Algérienne des Eaux (ADE), Remdane Haouchène.

Selon les détails fournis par le même responsable, la direction des ressources en eau (DRE) de la wilaya compte réaliser prochainement 62 projets, dont 38 concernant le renforcement et l’amélioration du réseau de l’alimentation en eau potable dans plusieurs communes et villages.

Dans un rapport présenté récemment lors d’un conseil de wilaya présidé par le wali Mustapha Limani, la DRE avait précisé que ces projets et opérations toucheront des localités et villages relevant des communes de Ain Lahdjar, Ain Bessam, Bouderbala, Zbarbar, Maâlla, Guerrouma, Lakhdaria, Ridane, Dirah, Dechmia (Ouest), Sour El Ghozlane, El Hachimia (Sud), Saharidj, Chorfa, Ahnif, M’Chedallah, El Adjiba, Ahl Laksar (Est de Bouira).

« Les communes d’Aomar, Kadiria, El Mokrani, Souk Lakhmis, Raouraoua, Bir Ghbalou Hadjra Zarga, Taguedit, Mesdour, Bordj Okhris, Taghzout, Ath Laâziz, Haizer et Bouira sont aussi concernées par ces opérations lancées durant ce premier semestre 2019 », a encore précisé la direction du secteur dans son rapport.

Ces projets portent notamment sur des travaux de réhabilitation de réseaux de l’alimentation en eau potable (AEP) et des stations de pompage, ainsi que sur la réalisation de conduites de refoulement, dont la majorité des cahiers de charges établis ont été remis à la direction de l’administration locale (DAL).

« Cette enveloppe de 1.3 milliards de dinars a été allouée sur le budget de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales (CSGCL) », a encore précisé le directeur de l’ADE de Bouira.

Sur les 45 communes que compte la wilaya de Bouira, 43 municipalités sont alimentées et raccordées aux systèmes des grands transferts des deux barrages de Koudiet Acerdoune et de Tilesdit.

« La situation s’est beaucoup améliorée par rapport aux années précédentes », a souligné M. Haouchène.

Par ailleurs, la commune de Maâlla, qui compte quelque 7000 habitants souffre d’un manque criard en matière d’eau potable, s’est plaint à l’APS le président de l’Assemblée populaire communale (APC), Mohamed Belkadi.

Le deuxième plus grand barrage au niveau national, en l’occurrence celui de Koudiet Acerdoune, d’une capacité 640 millions de mètres cube, est réalisé sur le territoire de cette municipalité montagneuse, où les habitants du chef-lieu restent insuffisamment approvisionnés en eau potable à partir de l’unique source dont dispose la commune.

Check Also

   Le 11e Festival culturel international de musique symphonique s’ouvre à Alger

  Le 11e Festival culturel international de musique symphonique (Fcims), qui accueille l’Egypte en invitée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *