lundi , septembre 23 2019
Home / Régions / Tamanrasset: nécessité d’élaborer des études pour une meilleure gestion des CET

Tamanrasset: nécessité d’élaborer des études pour une meilleure gestion des CET

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zahra Zerouati, a mis l’accent, lundi à Tamanrasset, sur l’importance d’élaborer des études globales garantissant une meilleure gestion des Centres d’enfouissement technique (CET).

En marge de la cérémonie d’inauguration d’un CET à la ville de Tazrouk (300 km au nord de Tamanrasset), dans le cadre de se visite à la wilaya, la ministre a précisé « il faudra élaborer des études globales susceptibles de trouver des systèmes durables garantissant une meilleure gestion des CET notamment au niveau des régions du Sud vu la spécificité de ces infrastructures environnementales ».

« Les capacités de production de ces infrastructures environnementales ne sont pas bien exploitées, ce qui impacte négativement la gestion des déchets », a ajouté Mme. Zerouati, soulignant la nécessité de « trouver des alternatifs plus efficaces pour la gestion de ces infrastructures ».

Dans ce sillage, Mme. Zerouati a appelé à la formation et l’accompagnement des jeunes de la région dans le but de créer des investissements locaux en la matière, notamment en le recyclage des déchets, et ce à travers les différents dispositifs d’aides à l’emploi de jeunes et d’autres avantages permettant de parvenir à des solutions durables à la collecte et le recyclage des déchets.

Le CET de Tazrouk dont la réalisation avait coûté  210 millions DA, s’étend sur une superficie de 2.5 hectares et dispose de deux décharges.

Sur le même site, la ministre a écouté un exposé sur son secteur à la wilaya, faisant état de collecte de 173 tonnes de déchets quotidiennement dont 98 tonnes acheminés vers les CET, ce qui, selon responsables du secteur, pose des problèmes environnementaux.

Les responsables locaux ont rappelé à cette occasion que la wilaya de Tamanrasset a bénéficié de cinq (05) CET dans le cadre du programme de soutien au développement économique.

Concernant le problème de la fuite d’eaux usées de la station d’épuration dans la ville de Tamanrasset, la ministre a indiqué que toutes les mesures nécessaires seront prises pour trouver les solutions adéquates à ce problème soulevé par les habitants de la localité.

Pour sa part, le wali Djilali Doumi a rassuré les jeunes de la localité au sujet de l’ouverture d’une section locale de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) pour accompagner les porteurs de projets et leur éviter les déplacements au chef lieu de la wilaya.

Au chef lieu de la wilaya, la ministre a inspecté la station de production d’électricité par l’énergie solaire et écouté des explications autour de cet ouvrage énergétique de plus de 2,6 milliards de DA et d’une production de 19,5 gigawatts/an.

A cette occasion, les avantages environnementaux de cette station ont été mis en avant en ce que cette dernière contribue à la réduction des quantités de carburant utilisé dans les stations traditionnelles pour la production de l’électricité ainsi que la réduction des émissions du CO2.

Au niveau du même site, un exposé a été présenté à la ministre sur le réseau d’éclairage public par l’énergie solaire à travers tout le territoire de la wilaya.

Soulignant l’importance de la généralisation de l’énergie solaire, Mme Zerouati a également mis en avant la nécessité de la formation dans le domaine des énergies renouvelables.

Concernant les énergies renouvelables, la première responsable du secteur a annoncé les dernières étapes de la création d’une conservation nationale des énergies renouvelables dont les missions consistent à coordonner les efforts entre les différents acteurs en vue de développer les énergies renouvelables notamment au Sud à même de réduire la consommation de l’énergie électrique.

Après avoir procédé à l’inauguration d’une station de l’Observatoire de l’environnement, la ministre a appelé à son équipement. Avant d’inspecter une exposition organisée par des associations activant dans le domaine de l’environnement, Mme Zerouati a inauguré la maison de l’environnement et distingué nombre de travailleurs de nettoyage et d’associations actives dans le domaine de l’environnement.

A l’issue de sa visite, la ministre de l’Environnement a présidé une cérémonie de signature des contrats de concession pour l’élimination des déchets entre une entreprise publique à caractère industriel et commercial (EPIC) et des entreprises de jeunes créées dans le cadre des dispositifs de soutien à l’emploi de jeunes.

Check Also

Batna: atelier de formation de formateurs à l’enquête sur les causes des incendies de forêts

Un atelier de formation des formateurs à l’enquête sur les causes des incendies de forêts …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *