Home / Société / Vers l’adoption d’une nouvelle stratégie aux volets scientifique et pédagogique de l’ESSS

Vers l’adoption d’une nouvelle stratégie aux volets scientifique et pédagogique de l’ESSS

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam a mis l’accent, jeudi à Alger, sur l’impérative adoption d’une nouvelle stratégie aux volets scientifique et pédagogique de l’Ecole supérieur de la sécurité sociale (ESSS), et ce dans le cadre des efforts visant la réforme et la modernisation du système de sécurité sociale.

Le ministre qui présidait les travaux d’une journée d’évaluation de l’ESSS, a souligné la nécessité d’adopter une nouvelle stratégie aux volets scientifique et pédagogique de l’ESSS, afin d’être au diapason des progrès scientifiques et changer les modèles adoptés dans la gestion, l’acquisition des connaissances et les programmes d’enseignement.

Cette nouvelle stratégie vise à « assurer une formation hautement qualifiée et la formation du personnel d’encadrement exerçant au niveau des organismes et institutions de la sécurité sociale, outre la formation

continue au profit des cadres des secteurs publics et privés et les membres des organisations professionnels », a-t-il indiqué.

Outre la mise en œuvre des activités de coopération régionales et internationales pour la formation et la recherche dans ce domaine, ladite stratégie vise, également, à effectuer des études et des recherches relatives aux questions de la sécurité sociale et à organiser des conférences, colloques et manifestations scientifiques et techniques inhérentes aux sujets ayant trait aux missions de l’ESSS.

M. Haddam a invité, à cette occasion, les enseignants et les étudiants de l’ESSS à aporter leurs contributions à travers la recherche, la réflexion, l’échange de vues et les propositions, et ce dans le cadre des efforts du secteur visant la réforme et la modernisation du système de sécurité sociale, estimant que ce système était « l’une des conditions les plus importantes de la stabilité sociale, étant au cœur des politiques qui intéressent le citoyen »

Des mécanismes pédagogiques et de gestion seront mis en place pour développer l’école et la hisser au niveau d’excellence, et ce « dans la mesure de ce que prévoit l’enveloppe financière allouée », a fait savoir M. Haddam, ajoutant que le ministère « ne ménagera aucun effort pour assurer aux étudiants toutes les conditions en matière hébergement, de restauration et de structures pédagogiques ».

Dans le cadre des préparatifs pour la prochaine rentrée 2019-2020, M. Haddam a indiqué avoir donné des instructions pour une rentrée « exceptionnelle » sur les plans pédagogique et matériel et du point de vue du renforcement des capacités d’encadrement, en impliquant tous les acteurs du ministère et organismes sous tutelle pour la réussite de cette rentrée.

Cette école constitue « un pôle de formation et d’échange d’expériences et d’expertises en matière de sécurité sociale aux plans national, régional et continental » suivant les normes de l’Organisation internationale du travail (OIT) et constitue « un édifice de la science et du savoir qui dote le secteur de cadres compétents », a-t-il précisé.

Doté de 400 places pédagogiques et placée sous la tutelle des ministères du Travail et l’Enseignement supérieur, cette école assure une formation dans des spécialités supérieures, notamment le Master en Droit de la protection sociale, en Gestion stratégique, en gestion des systèmes informatiques de la protection  sociale.

Check Also

Enfance: colloque national sur la culture de signalement d’ici la fin de l’année

La déléguée nationale à la protection de l’enfance et présidente de l’Organe national de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *