À la uneCulture

Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou : Générale de « Yugurten », une pièce sur la vie et la résistance du roi numide Jugurtha

La générale de la nouvelle pièce théâtrale « Yugurten » sur la vie et la résistance du roi numide Jugurtha a été présentée samedi au Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou (TRTO) devant un public nombreux. La nouvelle production, d’une heure et vingt minutes, produite par l’association Thighri Umezgun (L’appel du théâtre) d’après un texte de Mohamed Ameziane Bourbia et mise en scène par Lyes Arab, raconte la vie et la résistance du roi numide Jugurtha, qui s’est opposé à la puissance romaine. « C’est un spectacle dédié à l’histoire et à la mémoire dont l’objectif est de faire connaître sous une forme artistique la résistance ancestrale aux différentes invasions qu’avaient subie notre terre », a soutenu, dans une déclaration à l’APS, l’auteur du texte. « La rédaction du texte de la pièce a été le fruit d’un grand effort empreint de quelques difficultés, car il ne s’agit pas d’un personnage ordinaire mais d’un pan important de notre histoire, d’où l’exigence de fidélité, de précision et de subtilité pour faire passer le message à un public diversifié », a-t-il indiqué. La production de la pièce a été entamée en septembre dernier au TRTO qui a mis sa structure ainsi que ses moyens techniques et décors à la disposition de l’association. « Le TRTO apporte son soutien à toutes les productions qui participent à la transmission et la préservation de la mémoire et de l’histoire nationales », a déclaré le directeur technique et artistique de l’établissement, Hocine Haddou, rappelant la production par le TRTO, en juillet dernier, d’une pièce sur un autre personnage historique, Lalla Fatma N’Soumer. Petit-fils du roi numide Massinissa, Jugurtha, qui avait établi sa capitale à Cirta, actuelle Constantine, voulait restaurer l’unité du royaume de son grand père, après avoir tué ses cousins, se rebella contre Rome, en livrant une guerre durant près de sept années (111-105). Il fut trahi par son beau-père Bocchus, roi des Maures, qui le livra aux Romains en échange de la promesse de lui donner une partie des territoires ouest de la Numidie, laquelle a été incorporée dans le Royaume de Maurétanie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page