À la unePolitique

Algérie-Soudan : Le président du Conseil de souveraineté soudanais achève une visite officielle en Algérie

Le président du Conseil de souveraineté de la République du Soudan, pays frère, le général Abdel Fattah Al-Burhan Abderrahmane, a achevé hier, lundi, une visite officielle de deux jours en Algérie, qui a été une occasion de réaffirmer les relations séculaires unissant les deux pays et la convergence de vues sur de nombreuses questions de l’heure. Il a été salué à son départ de l’aéroport international Houari-Boumediene (Alger) par le Premier ministre, Nadir Larbaoui.
Au premier jour de cette visite, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a eu des entretiens en tête à tête avec le président du Conseil de souveraineté de la République du Soudan, élargis, par la suite, aux délégations des deux pays au siège de la présidence de la République.
Dans une déclaration conjointe à la presse à l’issue de leurs entretiens, le président Tebboune a réaffirmé « le soutien de l’Algérie au Soudan pour surmonter la conjoncture difficile et faire face aux forces du mal qui le ciblent », saluant par la même « les relations séculaires » qui unissent les deux pays frères.
Le Président Tebboune a salué la position du Soudan, « qui soutient l’Algérie en sa qualité de membre du Conseil de sécurité de l’ONU », soulignant, dans ce sens, « la convergence de vues entre les deux pays autour de nombreuses questions régionales et internationales ». Il a affirmé, d’autre part, que « l’Algérie a toujours favorisé et privilégié le règlement des conflits par une approche purement interne, loin de toute forme d’ingérence étrangère », soulignant que « le dernier mot revient au peuple soudanais avec toutes ses composantes ».
De son côté, le président du Conseil de souveraineté de la République du Soudan a affirmé que son pays faisait face à « une conspiration ourdie de connivence avec des parties régionales et internationales », se disant, en outre, favorable à « la présence de l’Algérie à toute table de dialogue ou débat arabe ou africaine ». Il a également salué « les positions du Président Tebboune et du peuple algérien imprégné de nationalisme et qui soutient les causes justes ». L’Algérie « a toujours soutenu le Soudan » et le peuple algérien « est connu pour son nationalisme et sa défense des causes justes », a ajouté le général al-Burhan qui a relevé « la convergence de vues avec l’Algérie sur de nombreuses questions de l’heure ».
Durant son séjour, le président du Conseil de souveraineté de la République du Soudan a visité Djamaâ El-Djazaïr où il a été accueilli par le Recteur de cette mosquée, Cheikh Mohamed Maamoun Al Kassimi Al-Hassani, avant de signer le Livre d’Or. Il a déclaré, en marge de sa visite à ce grand édifice religieux et culturel, que « le peuple algérien fait montre, quotidiennement au monde entier, de son souci de préserver l’unité arabo-musulmane et africaine », saluant la profondeur des relations « fortes et stables » entre l’Algérie et le Soudan.
Le président du Conseil de souveraineté de la République du Soudan s’est également rendu, accompagné du ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, au Musée national du Moudjahid où il a reçu des explications détaillées sur les différentes étapes historiques de l’Algérie et sa Guerre de libération nationale. Il s’est aussi s’est recueilli, au Sanctuaire des martyrs (Alger), à la mémoire des martyrs de la glorieuse Guerre de libération nationale.
APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page