Culture

Musée national public Ahmed-Zabana d’Oran : Plus de 100 sculptures sur métaux ornent les cimaises de la salle d’exposition

Une salle d’exposition temporaire de sculptures sur métaux a été ouverte lundi dernier au musée national public Ahmed-Zabana d’Oran composée de 115 pièces de musée faites de différents types et formes de métaux. L’initiative intervient pour célébrer l’inscription de la gravure sur métaux (or, argent et cuivre) par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) comme patrimoine culturel partagé entre l’Algérie et neuf pays arabes sur la Liste représentative du patrimoine immatériel, en décembre dernier, a souligné l’attachée de conservation du musée, Fouzia Medjdoub, en marge de la manifestation. L’exposition, organisée sous le slogan « Les métaux : industrie et identité culturelle », vise à valoriser ce patrimoine culturel et à initier le public à l’évolution de l’usage des métaux à travers le savoir-faire des artisans et fabricants, qui expriment leur identité et culture à travers l’introduction de nouvelles techniques dans l’industrie métallurgique, notamment le cuivre, l’argent et l’or, a ajouté Mme Medjdoub. Cette exposition, qui se poursuit jusqu’au 31 décembre 2024, permet également au visiteur de découvrir les collections muséales fabriquées à partir de métaux, dont le musée Ahmed-Zabana recèle, sous forme de métaux bruts naturels ou d’outils et moyens fabriqués à partir de différents métaux utilisés dans les domaines de la vie courante, a-t-elle dit. La façade de la salle d’exposition temporaire est décorée d’échantillons de matières premières, tel le cuivre et l’étain, ainsi que d’une collection de bijoux, de pièces de monnaie, d’ustensiles ménagers en cuivre, de médailles, de poignées, de boucles d’oreilles, d’anneaux en fer, d’un morceau de bracelet de cheville, d’une hache polie, une lance de fer, et d’autres. L’histoire de ces pièces de musée, qui ont fortement attiré l’attention des visiteurs présents, remonte à plusieurs périodes, dont le début de l’histoire, les antiquités anciennes, le Moyen Age et l’époque moderne, qui ont été acquises dans diverses régions du pays, notamment Relizane, Aïn Sefra, Tlemcen, ainsi que d’Europe et du Chili.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page