Société

Kamel Baddari l’a affirmé à Tipaza : Le chercheur algérien habilité à être la locomotive du développement économique  

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a affirmé à Tipasa que le niveau de compétence atteint par le chercheur algérien l’habilite à devenir la locomotive de l’innovation et du développement économique.

L’Algérie dispose de capacités et de compétences de « haut niveau » en termes de chercheurs universitaires ou activant dans des centres de recherche scientifique, qui peuvent « relever le défi et mener la locomotive de l’innovation et du développement économique », a estimé le ministre lors d’une visite de travail à l’Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismail. M. Baddari a cité, à titre indicatif, les chercheurs de l’UDES de Bou Ismail, qui, a-t-il dit, « possèdent une grande maitrise des technologies et des processus de production des énergies alternatives renouvelables et propres ». Il a, à ce titre, évoqué le projet de la première ferme modèle en Afrique du Nord, fonctionnant à 100% à l’énergie solaire, située à El-Hamdania, à l’ouest de Tipasa, saluant les « efforts des chercheurs de l’UDES dans le succès de cette expérience réalisée dans le cadre du programme de coopération internationale euro-africaine ».

Ce projet de ferme modèle exploitant l’énergie solaire est « algérien, et a été développé par des chercheurs algériens de l’UDES de Bou Ismail sur une terre agricole d’une superficie globale de près de deux (2) ha », a souligné le ministre.

Il a expliqué que les technologies utilisées dans cette ferme « permettent un contrôle à distance et automatique des systèmes d’irrigation de façon à assurer une économie des eaux d’irrigation », parallèlement à l’exploitation de « programmes informatiques permettant aux gérants de la ferme de suivre, pas à pas, le processus de production ». « Les techniques utilisées permettent l’obtention de produits naturels à 100% », a-t-il assuré.

  1. Baddari a réitéré, à l’occasion, l’engagement de l’Etat à « encourager ce type d’expériences, et aussi les chercheurs à transformer leurs projets innovants en projets productifs dotés d’une valeur ajoutée pour l’économie nationale ».

Cette opportunité a donné lieu à la présentation, par les différents départements de recherche scientifique de l’UDES, de leurs projets de recherche, avec des maquettes. Parmi ces projets, une nacelle d’entretien de façades, un chauffe-eau solaire et une maquette de projet de cuiseur à poulet intelligent.

R.N.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page