À la uneSport

Coupe de la CAF : Le plan diabolique du Makhzen pour déstabiliser le représentant algérien

Usant de comportements mesquins, diaboliques et provocateurs, la délégation du club du RS Berkane a tout fait pour déstabiliser le représentant algérien en coupe de la Confédération africaine de football (CAF), l’USM Alger, à quelques heures de la demi-finale (aller) de l’épreuve prévue hier soir au stade olympique du 5-juillet (20h00).
Pourtant, tout était réuni vendredi après-midi pour un accueil à la hauteur des traditions algériennes au niveau de l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger, mais la partie marocaine a préféré faire un pacte avec le diable en faisant preuve d’un vice pathologique ancré chez le royaume marocain. Le plan machiavélique du club marocain a échoué grâce à la vigilance des services des Douanes algériennes qui ont mis à nu la mauvaise intention du club visiteur, qui a voulu instrumentaliser un événement sportif à des fins politiques. Et pour cause, le club marocain a voulu introduire dans le territoire algérien des maillots floqués avec une carte du Maroc, englobant les territoires sahraouis occupés, ce qui va à l’opposé du droit international. La manœuvre diabolique commanditée par le Makhzen et exécutée par Faouzi Lekjaâ, ancien président du RS Berkane, connu pour ses pratiques influentes au sein de la CAF, a été montée de toutes pièces depuis quelques jours déjà, soit depuis la qualification de leur représentant pour le dernier carré de la compétition. Le dirigeant marocain a profité de la présence des membres du Comité exécutif de la CAF à Rabat en marge de la CAN de futsal pour faire pression et empêcher une réaction défavorable de la part de l’instance africaine.
Les autorités algériennes ont refusé de laisser les Marocains faire ce que bon leur semble sur le territoire algérien et ont sommé les membres de la délégation d’enlever ladite carte ou de remplacer ces maillots, proposition refusée par la partie marocaine, qui a fait dans la provocation tout en tentant de se faire passer pour la victime. Pire, le RS Berkane s’est déplacé à Alger uniquement avec le maillot floqué, un détail qui enfreint les règlements de la CAF dans cette épreuve. En effet, l’article 6 intitulé « Maillots des joueurs » alinéa 7, stipule que « l’équipe visiteuse devra obligatoirement se déplacer avec deux jeux de maillots, l’un portant de la publicité et l’autre vierge de toute publicité ».

 

Les règlements de la FIFA et du CIO sont clairs

 

En agissant de la sorte, les Marocains ont bafoué toutes les règles du sport, qui interdisent tout message ou slogan à caractère politique ou religieux.
Dans la loi 4 du football relative à l’équipement des joueurs, « l’équipement ne doit présenter aucun slogan, inscription ou image à caractère politique, religieux ou personnel. Les joueurs ne sont pas autorisés à exhiber de slogans, messages ou images à caractère politique, religieux, personnel ou publicitaire sur leurs sous-vêtements autres que le logo du fabricant. En cas d’infraction, le joueur et/ou l’équipe sera sanctionnée par l’organisateur de la compétition, par la fédération nationale ou par la Fédération internationale (FIFA) ». Selon l’article 50 de la charte olympique (alinéa 2), « aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique ».
APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page