Sport

Angleterre : Liverpool dit quasiment adieu au titre, Sheffield relégué

Liverpool a quasiment dit adieu au titre en Premier League en lâchant de nouveau des points hier, samedi, à West Ham (2-2), une contre-performance qui laisse la voie libre à Arsenal et Manchester City à trois semaines du coup de sifflet final.A l’autre bout du classement, Sheffield United a sombré 5-1 sur la pelouse de Newcastle, une 25e défaite en 35 matches qui renvoie mathématiquement les Blades en deuxième division, un an après l’avoir quittée.

Liverpool s’embourbe

Les Reds connaissent un coup de pompe au plus mauvais moment: deux matches nuls et deux défaites sur les cinq dernières rencontres de championnat ont cassé leur dynamique et enterré leur rêve de titre. La couronne apparaît inaccessible pour l’actuel troisième du championnat avec 75 points derrière Arsenal (1er, 77 pts) et Manchester City (2e, 76 pts) qui ont, respectivement, un et deux matches en plus à disputer.
Les Gunners disputeront le derby du nord de Londres à Tottenham et les Citizens se rendront à Nottingham Forest aujourd’hui, dimanche, avec l’espoir de repousser un peu plus Jürgen Klopp et sa clique.
L’entraîneur allemand a vu son équipe se liquéfier au mois d’avril, entre l’élimination en Ligue Europa, deux défaites de Premier League contre des équipes largement à sa portée (Crystal Palace et Everton) et des nuls contre Manchester United et West Ham. A ces soucis sportifs, s’est ajoutée hier une brouille publique, au bord du terrain, avec son attaquant star Mohamed Salah, apparu énervé et presque menaçant juste avant son entrée en jeu en seconde période. Klopp a parlé d’un incident clos en conférence d’après-match, mais sa tentative de déminage a pris l’eau quand Salah a lâché devant des journalistes présents en zone mixte : « Ce sera le feu aujourd’hui si je parle ».
Sur le terrain, son équipe a montré deux visages devenus familiers sur cette deuxième partie de saison : une défense trop laxiste notamment sur coup de pied arrêté, une attaque remuante mais souvent maladroite. West Ham a pris l’avantage, après un corner rapidement tiré, grâce à une jolie tête décroisée de Jarrod Bowen (43′, 1-0), son 16e but de la saison en Premier League. La force de Liverpool tient cependant dans sa capacité de réaction, et celle-ci lui a permis d’égaliser sur une frappe sans élan d’Andy Robertson (48′, 1-1), puis de passer devant sur une frappe de Cody Gakpo déviée par deux défenseurs puis Alphonse Areola (65′, 1-2). Le gardien français, de retour de blessure et titulaire pour la première fois en un mois, a multiplié ensuite les interventions décisives, avant l’égalisation signée Michail Antonio (77′, 2-2).
Des chocs contre Tottenham et Aston Villa attendent désormais Liverpool, avant un ultime match à domicile contre Wolverhampton.
La saison des Red Devils a connu un nouvel accroc samedi à Old Trafford contre l’avant-dernier Burnley (1-1), revenu en toute fin de rencontre sur un pénalty concédé par André Onana, auteur d’une sortie aux poings non maîtrisée. « Je suis très frustré, cela (le match nul, ndlr) ne devrait pas arriver », a commenté l’entraîneur Erik ten Hag sur Sky Sports. L’équipe a été « très bonne » sur plusieurs séquences, mais « nous avons encore lâché en fin de match ». Manchester United ne conserve sa sixième place qu’avec un petit point de plus que Newcastle, bourreau de Sheffield United (5-1). La lanterne rouge a concédé à St James’ Park la défaite de trop, celle qui la renvoie en Championship avant même les trois derniers matches de la saison. « Le championnat a été trop puissant pour nous tout au long de la saison », a commenté auprès de la BBC l’entraîneur Chris Wilder, pointant « un manque total de leadership » dans sa « jeune » équipe: « j’ai parfois cru que j’allais avoir une crise cardiaque en essayant de faire passer les messages ». Les Blades ne comptent que 16 points après 35 matches, soit dix de moins que l’actuel premier non-relégable, Nottingham Forest (17e, 26 pts), qui n’a joué que 34 rencontres. Mathématiquement, ils ne peuvent plus sortir de la zone rouge. Luton (18e, 25 pts) a lui échoué à s’en extraire hier, samedi. Le promu s’est incliné 2-1 à Wolverhampton, sa quatrième défaite sur les cinq derniers matches.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page