À la uneNational

Algérie-République du Congo : Renforcer la coopération énergétique

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a examiné à Brazzaville (Congo) lors de sa rencontre avec le ministre congolais des Hydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua, les voies et moyens de renforcer la coopération énergétique entre les deux pays, notamment en matière d’hydrocarbures.
Dans le cadre de sa visite de travail en République du Congo (du 20 au 22 mai), le ministre s’est entretenu avec M. Bruno Jean-Richard Itoua sur « les relations bilatérales fraternelles et historiques et les voies et moyens de les renforcer et de les développer, notamment dans le domaine des hydrocarbures », a précisé un communiqué du ministère de l’Energie et des Mines. La rencontre s’est tenue au siège du ministère congolais des Hydrocarbures en présence du PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi, du PDG de Sonelgaz, Mourad Adjal, du président de l’Agence nationale des activités minières (ANAM), Mourad Hanifi, du directeur général de l’Institut algérien du pétrole (IAP) et des cadres des deux ministères, a ajouté la même source.
Dans ce sillage, M. Arkab a discuté avec son homologue congolais de l’expertise que peut apporter l’Algérie en termes de recherche, d’exploration des hydrocarbures, de développement des gisements, de raffinage, de transport de gaz et gaz liquéfié, outre le transport et la distribution des produits pétroliers ainsi que le volt organisationnel.
M. Arkab a affirmé, dans ce sens, que « l’Algérie est prête à apporter son appui à la République du Congo à travers la formation et le transfert de son savoir-faire et de son expertise dans le domaine des hydrocarbures, en réponse aux aspirations des deux peuples amis et en application des orientations des dirigeants des deux pays, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et son frère le Président M. Denis Sassou-Nguesso ».
Les deux ministres ont salué les efforts communs dans le cadre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de l’Organisation africaine des pays producteurs de pétrole (APPO), est-il précisé dans le communiqué.
La rencontre a permis aux deux parties d' »examiner le dossier de la coopération algéro-congolaise, après la signature en mai 2022, du procès-verbal des discussions entre les deux pays dans le domaine des hydrocarbures, couronnées par plusieurs visites des experts des deux pays », lit-on dans le communiqué.
Le ministère a rappelé dans son communiqué la visite d’une délégation du ministère congolais des Hydrocarbures et de la Société nationale des hydrocarbures congolaise (Sonahydroc) ayant permis aux experts des deux pays de débattre des perspectives de coopération entre le groupe Sonatrach et Sonahydroc, notamment en matière de développement du gaz naturel et de coopération dans le secteur du raffinage et de la formation.
La visite du directeur de l’IAP au Congo en novembre 2023 a été sanctionnée par la signature d’un accord de formation entre l’IAP et Sonahydroc.
R.N.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page