Culture

2e  salon national des arts plastiques de Bouir – La fête de la création

 

La deuxième édition du salon national des arts plastiques s’est ouverte lundi à la maison de la culture Ali Zaâmoum de la ville de Bouira avec la participation de plusieurs artistes plasticiens venus de 25 wilayas du pays, a-t-on constaté.

C’est le wali de Bouira, Mustapha Limani, qui a inauguré le salon lors d’une cérémonie tenue en présence des autres responsables civiles et militaires de la wilaya ainsi d’une foule nombreuse de citoyens venus découvrir le talent et la beauté des tableaux et œuvres réalisés par les artistes plasticiens algériens.

Mise sous le slogan « Avril aux couleurs de Tikjda », cette édition enregistre la présence de plusieurs artistes plasticiens issus de 25 wilayas du pays dont Mila, Oum Lebouagui, Alger, Bouira, Tizi Ouzou, Béjaïa et Oran, a précisé à l’APS la directrice de la maison de la culture Ali Zaâmoum, Saliha Cherbi.

Au menu de la première journée, une grande exposition de tableaux et d’œuvres artistiques réalisés par des artistes plasticiens est organisée au niveau du hall de la maison de la culture. « Le nombre de participants à ce salon a augmenté cette année par rapport à la première édition qui s’est déroulée en 2018 », a indiqué Mme Cherbi.

Ce 2ème salon est un hommage aux deux artistes plasticiens de Bouira, à savoir Moukdad Miloud et Khitous Abdelhamid, détenteurs de prix nationaux et internationaux.

« Les artistes Moukdad et Khitous sont connus au niveau national pour leur talent, nous voyons leur rendre hommage à travers ce salon qui s’étaler jusqu’à mercredi », a souligné Mme Cherbi.

Le programme concocté à cette occasion porte aussi sur l’organisation d’ateliers de formation pour les jeunes dans le domaine des arts plastiques. Une conférence sous le thème « La peinture, un lieu de mémoire », sera animée mardi par Ouchène Smail, professeur à l’école des beaux-arts d’Alger.

 

Il y avait aussi du théâtre

 

Une pièce théâtrale portant le titre « Suicide d’un cadavre » et écrite par Ahmed Dehniz a été jouée hier mardi par la troupe de  l’association des activités pour la jeunesse de Lakhdaria. Une pièce qui a toujours connu un franc succès en raison de la qualité du texte et des jeunes comédiens qui y jouent à l’instar de Lyes Abed, Bilal Ziane, Mahfoud Nawi, Ali Boudjemaa, Mohamed Bairi et Nedjma T. Korogli H ., Abed Abd Errahim et Sid ahmed khadraoui. Cette pièce a été écrite par Ahmed Dehniz et traite de nombreux fléaux sociaux tels que le chômage, l’injustice et pour finir l’émigration clandestine à bord une embarcation de fortune (El Harga).

Il y a lieu de rappeler que l’Association des activités pour la jeunesse de Lakhdaria s’est produite  sur plusieurs scènes du pays, avec la collaboration l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), l’ODEJ de Bouira et la Direction de la Culture de bouira

 

A.D

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page