À la uneInternational

SOUDAN…Violents affrontements entre l’armée soudanaise et les FSR à Khartoum

De violents affrontements ont éclaté lundi entre l’armée soudanaise et les Forces de soutien rapide (FSR, paramilitaires) à Omdurman, au nord de la capitale soudanaise Khartoum.

Des témoins ont signalé des bombardements d’artillerie lourde dans les vieux quartiers d’Omdurman, conduisant les civils à fuir la zone. L’armée soudanaise a bombardé les postes des FSR dans les vieux quartiers tels que Bait Al-Mal, Al-Shuhada et Al-Mulazemin, tandis que les FSR ont répondu par des missiles anti-aériens, faisant des victimes parmi les civils et détruisant des habitations. Des médecins locaux ont indiqué que les FSR avaient bombardé la zone au hasard, causant la mort de cinq personnes dans le quartier d’Al-Sharafiya. Les comités de résistance du quartier Abu Rouf d’Omdurman ont dit que l’armée soudanaise et les FSR avaient ordonné aux habitants d’évacuer leurs maisons, déclarant le secteur zone d’opération.

Lundi également, l’armée soudanaise a diffusé sur sa page Facebook des vidéos montrant le déploiement de ses forces dans différentes zones d’Omdurman. « Aujourd’hui, le 7 août, les héros des forces spéciales mènent des opérations de ratissage depuis la zone d’Al-Imtidat jusqu’aux quartiers d’Ombada (à Omdurman) », a déclaré l’armée. Pendant ce temps, le vice-président du Conseil souverain transitoire du Soudan, Malik Agar, a révélé sur sa page Facebook une feuille de route proposée par le gouvernement pour mettre fin au conflit. Elle prévoit la séparation des forces belligérantes, l’accélération de l’acheminement de l’aide humanitaire, la protection des civils et le lancement d’un processus politique fondé sur l’établissement de l’Etat.

Depuis le 15 avril, le Soudan a connu des affrontements meurtriers entre l’armée soudanaise et les FSR à Khartoum et dans d’autres régions, faisant plus de 3.000 morts et plus de 6.000 blessés, selon le ministère soudanais de la Santé. Depuis le 6 mai, des négociations entre les parties belligérantes soudanaises ont lieu à Djeddah, en Arabie saoudite, sous les auspices de l’Arabie saoudite et des Etats-Unis. Plusieurs trêves ont été conclues et violées, les deux parties s’en rejetant mutuellement la faute. Selon les estimations des Nations Unies, plus de 3 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du Soudan.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page