À la uneCulture

L’installation « Mediterranea Visions d’une mer ancienne et complexe » s’ouvre à Alger

Organisée par l’ambassade d’Italie en Algérie et le ministère de la Culture et des Arts

« Mediterranea Visions d’une mer ancienne et complexe », une installation itinérante à travers le bassin méditerranéen, a été ouverte, jeudi soir à Alger, en témoignage « signifiant et fort » de la collaboration artistique et culturelle entre lAlgérie et lItalie.

Organisée par l’ambassade d’Italie en Algérie en collaboration avec le ministère de la Culture et des Arts, cette installation, visible jusqu’au 13 octobre au palais de la culture Moufdi-Zakaria à Kouba, marque une « période de coopération maximale entre l’Algérie et l’Italie », a déclaré l’ambassadeur d’Italie en Algérie Giovanni Pugliese, donnant lecture à l’allocution d’ouverture. L’installation qui entend raconter « l’histoire, la beauté, les peuples et les mythes » de cette « mer-Continent », ainsi que les tensions et les dangers qui la guettent aujourd’hui, explore les spécificités de cet espace composite en proposant la narration, à différents niveaux de son histoire, longue et complexe, au moyen d’images satellites inédites, obtenues grâce à une technologie spatiale de pointe. S’articulant autour de trois thématiques essentielles, « l’histoire des terres des eaux, des peuples et des cultures », « la végétation et les parfums » et « la Méditerranée aujourd’hui », le parcours de l’exposition propose au regard du visiteur dans un élan hautement esthétique, des photos et des vidéos interactives, entre autres, à fort impact émotionnel, qui mêlent Science et Art, Passé et Présent, selon un fil narratif concis, mais rigoureux et accessible. Le visiteur se verra ainsi, vite saisi par des visions, rendues sur différents supports, suggestives de la Méditerranée à l’instar des anciennes villes portuaires, des îles du mythe, des cultures typiques de l’olivier et du blé, des données et des images sur le réchauffement climatique, la réduction des précipitations, ou encore, les vagues de chaleur avec de longues périodes de sécheresse alternant avec des précipitations extrêmes. Initié et réalisé par le ministère italien des affaires étrangères et de la Coopération internationale en collaboration avec nombre d’organismes spatiaux italiens et européens, ce projet a d’abord été inauguré à Beyrouth (Liban), avant d’amarrer à Alger pour sa deuxième escale et poursuivre ensuite son voyage en Méditerranée avec, à son programme, plusieurs haltes dans différentes capitales des deux rives. L’installation renseigne également le visiteur, avec quelques approximations numériques, sur la Méditerranée d’aujourd’hui qui compterait 512 millions d’habitants dont 70% vivant en zone urbaine et 584 villes côtières. Le vernissage à Alger de l’installation « Mediterranea Visions d’une mer ancienne et complexe » s’est déroulé en présence de plusieurs responsables de différentes missions diplomatiques accréditées à Alger, invités à cet événement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page