À la uneÉconomie

Coopération énergétique : Arkab reçoit une délégation du ministère congolais des Hydrocarbures

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a reçu hier, mardi, une délégation du ministère des Hydrocarbures de la République du Congo, qui effectue une visite de travail en Algérie, indique un communiqué du ministère.
La visite de la délégation congolaise s’inscrit « dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions de la visite du ministre congolais des Hydrocarbures en Algérie en mai 2022, ayant pour objectif le développement et le renforcement des relations de coopération entre l’Algérie et le Congo dans le domaine des hydrocarbures », est-il précisé dans le communiqué.
La rencontre a permis de « passer en revue l’état des relations de coopération bilatérale depuis la signature du procès-verbal des discussions entre les deux pays par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, et son homologue congolais, Bruno Jean-Richard Itoua, le 24 mai 2022 à Alger », a ajouté la même source. Ce procès-verbal englobe « plusieurs domaines de coopération entre les deux pays, notamment l’échange des expertises dans le domaine de la mise en place des cadres juridiques et règlementaires du secteur des hydrocarbures, la création d’organismes de règlementation et le renforcement des activités du secteur des hydrocarbures, ainsi que l’échange des expériences dans le domaine du développement du secteur du gaz, notamment le gaz naturel liquéfié (GNL) ». Il s’agit également de l’exploration des opportunités d’investissement offertes pour Sonatrach dans le secteur de la prospection pétrolière et gazière en République du Congo, et le développement de la coopération dans le domaine de la formation et de la promotion du capital humain ». Le programme de la visite de la délégation congolaise inclut « des rencontres et des visites aux sociétés Sonatrach et Sonelgaz pour s’enquérir de leurs expériences dans le domaine de la recherche et de l’exploration, ainsi que de la commercialisation des produits pétroliers.
La délégation visitera également l’Institut algérien du pétrole (IAP), pour s’enquérir de son expérience en matière de formation, outre l’examen des opportunités de coopération dans ce domaine », conclut le communiqué.
R.N.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page