International

Un rapporteur de l’ONU qualifie de choquant le déplacement forcé de civils de Rafah

Le rapporteur spécial des Nations Unies (ONU) sur le droit au logement, Balakrishnan Rajagopal, a affirmé n’avoir jamais vu une brutalité « aussi choquante » concernant les récents déplacements forcés ordonnés par l’entité sioniste dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza. Dans un message publié samedi soir sur la plateforme « X », Rajagopal a déclaré qu’en « plus de 30 ans de travail et d’engagement auprès des communautés touchées par les déplacements, je n’ai jamais vu une atrocité aussi choquante que celle-ci ».Rajagopal a noté que « des générations ont été contraintes de fuir et d’être déplacées à plusieurs reprises ». Malgré les avertissements internationaux croissants concernant l’extension des opérations militaires dans la ville de Rafah, l’entité sioniste a donné de nouveaux ordres d’évacuation dans plusieurs quartiers de Rafah, dans le sud de Gaza.Les zones d’évacuation comprennent les quartiers d’Al-Jnaina, de Khirbet al-Adas, les quartiers d’al-Adari et le camp de Shaboura. Les résidents ont été invités à se rendre à al-Mawasi. La zone manque d’ infrastructures, de réseaux d’égouts, de lignes électriques, de réseaux de communication et d’Internet, selon les autorités palestiniennes.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page