À la uneÉconomie

Avec la participation de 500 exposants : Ouverture de la 11e édition du salon NAPEC

La 11e édition du salon professionnel international des secteurs de l’énergie et des hydrocarbures à l’échelle méditerranéenne et africaine NAPEC 2023 a ouvert ses portes lundi au Centre des conventions d’Oran avec la participation de 500 exposants représentant 45 pays.
Le salon a été inauguré par le secrétaire général du ministère de l’Energie et des Mines, Abdelkrim Aouissi, en présence du PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi, du président de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ELNAFT), Mourad Beldjehem, du président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil, et d’ambassadeurs de plusieurs pays.

Cette édition, organisée sous le slogan « Promouvoir une transition énergétique progressive grâce à l’innovation technologique », promet d’être un rendez-vous majeur pour discuter de la transition énergétique progressive et de l’avenir des énergies fossiles dans le contexte énergétique mondial, a-t-on souligné dans le communiqué annonçant l’évènement. Tout comme les précédentes, cette édition réunira les opérateurs du secteur pétrolier et gazier et des fournisseurs de produits et services en relation avec les secteurs des hydrocarbures et de l’énergie.

Ce 11e NAPEC verra la participation du ministère de l’Energie et des Mines, du groupe Sonatrach et de ses filiales, de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), du groupe Sonelgaz, ainsi que de grandes firmes énergétiques mondiales venant des quatre coins de la planète, a indiqué la SARL NAPEC, organisatrice de cet événement.

Cette année, le NAPEC couvre un large éventail de thématiques clés pour catalyser cette transformation liée à la transition énergétique progressive. Il sera question, notamment, du rôle des énergies fossiles dans le paysage énergétique futur, y compris les technologies potentielles pour une utilisation plus propre des énergies fossiles et Low Carbon Businesses (CCUS, CCS), selon la même source.

Le 11e NAPEC permettra également d’aborder, selon les organisateurs, plusieurs thèmes :  « L’exploration et la production (E&P) : défis et opportunités », « Les perspectives des NOCs, IOCs et fournisseurs de technologie dans la transition énergique », « Les stratégies et solutions de décarbonation pour l’industrie énergétique (Low Carbon business) », « l’hydrogène comme vecteur clé de la transition » et « L’efficacité énergétique dans l’industrie pour réduire la consommation d’énergie est une priorité pour un avenir plus durable ».

Les participants examineront, par ailleurs, d’autres approches et stratégies visant à améliorer l’efficacité énergétique dans le secteur industriel, est-il ajouté dans le communiqué, précisant que « l’innovation technologique occupe une place centrale dans cette transition énergétique, avec les investissements et les partenariats dans la recherche et le développement de nouvelles technologies propres et durables et pour accélérer cette transition ». « L’Algérie continue d’investir dans l’expansion de son secteur énergétique. Les efforts visant à accroître la production de pétrole et de gaz, ainsi qu’à développer les énergies propres, contribuent à renforcer la position du pays en tant qu’acteur clé sur la scène énergétique mondiale », a-t-on souligné.

Avec sa combinaison unique de ressources énergétiques, l’Algérie joue un rôle essentiel dans la stabilité énergétique de la région et dans la réponse aux besoins croissants en énergie à l’échelle mondiale », a-t-on relevé de même source, assurant que le NAPEC continue de  » jouer un rôle de premier plan en tant que plate-forme de dialogue africain et méditerranéen dans le secteur de l’énergie, des hydrocarbures et de l’hydrogène ».
R.N.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page